mardi 23 mai 2017

L'élite T3 : Dernière épreuve, de Joelle Charbonneau


Résumé :

Cia a découvert les secrets du Test. Aujourd’hui, elle veut y mettre fin. Mais elle ne peut pas le faire seule. À qui peut-elle réellement faire confiance ? Pour le savoir, elle n'a qu'une solution : mettre au point son propre test et y soumettre son entourage.




Editions Milan
288 pages ; 13.90€ 
Publié le 04 février 2015



Une soudaine envie de me replonger dans un univers familier et dystopique et hop, voilà que le troisième tome de L'élite atterrit dans mes mains impatientes d'en tourner les pages. Après un passage un peu à vide côté lecture, j'ai senti que c'était le bon bouquin pour me remettre dans le bain (et en plus ça rime, ah ah !) et je ne me suis pas trompée, car je l'ai dévoré. Bon, je vous l'accorde, il est de base assez court, et donc rapide à lire. Mais tout de même !

Cette trilogie m'avait fait une forte impression avec ses deux premiers tomes, que j'avais trouvés non seulement captivants et efficaces, mais aussi très bien montés dans l'intrigue et le rythme des événements. Ce troisième tome m'a permis de retrouver ce que j'avais apprécié dans les premiers livres, tout en me laissant une impression un peu confuse... est-ce parce que mes goûts ont évolué, ou parce que j'attendais beaucoup plus du « final » ? Je l'ignore, mais le fait est que je suis restée un poil sur ma faim. Certains passages étaient pour moi un peu trop rapides, pas assez approfondis, et la fin pas assez complète. Mais à côté de cela, j'ai quand même beaucoup, beaucoup, beaucoup aimé ma lecture, et ce pour tout un tas de petites raisons.

La première, que j'ai d'ailleurs un peu évoquée ci-dessus, c'est l'univers créé par l'auteur. A la fois intéressant, construit, original et bien pensé, ça a été à chaque fois un véritable plaisir de le découvrir sous toutes ses coutures. D'anecdotes historiques en secrets et rebondissements politiques, ce tome va plus loin dans l'appréhension du monde tel que Joelle Charbonneau l'a pensé, et ça m'a fait plaisir d'en lire plus à ce sujet. On creuse aussi beaucoup les notions de bien, de mal, de « tout blanc » et de « tout noir », de ce que l'on est capable de faire ou non pour maintenir la paix et pour assurer l'avenir d'une nation, d'un peuple... et, mine de rien, tout ça fait réfléchir. Jusqu'où est-on prêt à aller pour faire et / ou préserver ce que l'on croit être juste ?

Les personnages sont l'incarnation même de la question que je viens de poser puisqu'ils sont issus d'un Test destiné à former l'élite – celle qui aura les épaules nécessaires pour porter son pays vers un plus bel avenir, plus sûr. Ce Test les a mis à l'épreuve, les a poussé à bout, et bien qu'il soit censé être derrière eux, il est plus que jamais présent dans leurs esprits. Surtout dans celui de Cia et dans ceux qu'elle entraîne dans sa « dernière épreuve »... une épreuve qui se révélera peut-être être la plus difficile de toutes. Faire comme si de rien n'était, fuir en ignorant ce que l'on sait, ou se battre pour ses convictions ? A quel point ? Et aux côtés de qui ? Plus on avance, et moins on sait à qui se fier. Entre ceux qui n'avancent que dans leurs intérêts personnels, ceux qui jouent double jeu et ceux que l'on n'arrive pas à cerner, difficile de savoir en qui placer sa confiance. Et c'est peut-être là la plus grande difficulté de cette épreuve.

Bien qu'il soit à mon goût un peu trop court, ce dernier tome conclut la trilogie de façon tout de même très satisfaisante. Le final est pertinent, en totale cohérente avec ce que l'on pouvait attendre de la part de l'auteur. On ne sait pas bien ce qu'il va advenir des personnages, ni même de quoi leur avenir sera fait, mais les pistes sont suffisamment travaillées pour nous faire réfléchir sur (et nous laisser imaginer) la suite, alors que demander de plus ? Pleins de choses, si on creuse un peu... mais si on décide de se laisser porter par les événements, et qu'on laisse de côté nos quelques exigences, espérances et autres volontés, finalement, on ressort tout à fait contents de cette expérience de lecture. Et ça a été mon cas : passé mon léger regret de ne pas avoir de final plus étoffé et ma petite déception de voir certains passages un peu survolés, je me suis laissé emporter par l'histoire, par le contexte, par l'écriture de l'auteur, et j'ai passé un super moment.


vendredi 27 janvier 2017

The Mortal Instruments T6 : La cité du feu sacré, de Cassandra Clare

Coup de ♥
Résumé :

Les ténèbres s'abattent sur le Monde Obscur. Le chaos et la destruction se propagent à une vitesse terrifiante. Clary, Jace, Simon et leurs compagnons rassemblent leurs forces pour faire face au démon le plus puissant qu'ils aient jamais affronté : Sébastien, le frère de Clary. Rien ne semble pouvoir l'arrêter. L'unique espoir de l'anéantir se trouve au coeur du Royaume des Démons. Mais, pour les Chasseurs d'Ombres, ce voyage exige de lourds sacrifices. La quête s'annonce plus difficile que jamais...

Pocket Jeunesse
800 pages ; 19.90€ 
Publié le 4 juin 2015

Que dire, que dire… si vous me suivez depuis un petit moment, vous savez certainement que je suis une grande adepte de cet univers. Que ce soit au travers de la saga The Mortal Instruments ou par le biais des Origines, Cassandra Clare a toujours su me séduire. Pas parce qu’elle a une écriture parfaitement originale, travaillée et poétique… mais parce qu’elle a un style très efficace qui vient se mettre au service d’une multitude de choses qui font que ses livres sont aussi addictifs : des personnages terriblement attachants, une intrigue rythmée et pleine de surprise, une façon incroyable de transmettre des émotions. Oui, il existe des univers plus originaux ; oui, il existe des plumes plus raffinées… mais dès que je me plonge dans ces livres, j’oublie toute mon objectivité pour me concentrer sur mon ressenti. Et à chaque fois, mon ressenti se résumé à un mot : j’adore ! 

Ce dernier tome, je l’ai vécu un peu différemment des autres. Dans les précédents, il me suffisait de quelques lignes à peine pour déjà ne plus pouvoir vouloir décoller le nez de mon bouquin. Avec celui-ci, j’ai mis plus de temps. Ce n’est pas seulement la faute du livre, car il y a tout un tas de facteurs qui m’ont un peu distraite… mais je l’ai quand même trouvé légèrement plus lent que les autres, bien qu’il se passe énormément de choses, ne vous en faites pas. D’ailleurs, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit : qui dit plus lent ne dit pas forcément négatif, car à vrai dire, j’ai apprécié chaque page de ma lecture. C’était agréable de retrouver Clary, Jace, Alec, Isabelle, Simon et tout ce beau monde. C’était aussi super agréable de faire la connaissance de nouveaux protagonistes, comme Emma et Julian, par exemple, pour ne citer qu’eux. Et puis, c’était particulièrement prenant de voir la tension s’accumuler au fil des chapitres… car il y en a, vous pouvez me croire ! Ce qui m’amène ensuite à évoquer l’intrigue.

Et ah, cette intrigue ! La voilà en tout logique à son apogée. Les surprises ont été nombreuses de mon côté, et les émotions… je n’en parle même pas. Ou plutôt si, parlons-en. Fidèle à son habitude, l’auteur nous fait passer du rire aux larmes, de la peur à la tendresse… bref, d’un extrême à un autre sans que l’on ne s’aperçoive de quoi que ce soit. C’est fluide, c’est beau, c’est triste, c’est énervant… c’est beaucoup de choses pour un livre ! Et c’est toujours comme ça, oui. Mais ici, dans ce tome, j’ai eu l’impression que toutes les émotions étaient décuplées. Certains moments sont absolument déchirants tandis que d’autres sont tout simplement magnifiquement beaux. Et si vous me connaissez un tant soit peu, vous savez que les émotions, c’est mon dada. Et là, j’ai été servie sur un plateau d’argent, car elles étaient au rendez-vous. Un peu trop peut-être pour mon pauvre cœur… mais n’est-ce pas là la preuve que c’était une belle lecture ? 

Bon, ça fait tellement longtemps que je n’ai pas écrit de chronique que j’ai l’impression de ne plus savoir en faire, et le résultat est un avis un peu décousu qui finalement, ne dit pas grand-chose… donc il est temps que je m’arrête. Mais le principal, je pense que vous l’avez saisi : j’adore cette saga, et j’ai adoré ce dénouement. J’ai terminé ce sixième tome avec un petit pincement au cœur à l’idée de laisser ces personnages derrière moi… mais avec le sourire aux lèvres, car je sais que ce n’est pas fini. Je sais que l’univers des chasseurs d’ombres a encore beaucoup à offrir. Alors certes, pas avec les mêmes personnages… mais avec de nouvelles personnalités qui seront tout aussi attachantes, et que j’ai hâte de rencontrer.

jeudi 1 décembre 2016

Chroniques lunaires T4 : Winter, de Marissa Meyer

Coup de ♥
Résumé :

On dit que Winter est encore plus belle que la reine Levana...
La princesse déteste sa belle-mère, qui désapprouve ses sentiments pour Jacin, le séduisant garde du palais. Mais Winter n'est pas aussi faible que Levana le croit. Avec l'aide de Cinder et de ses alliés, elle aurait même le pouvoir de lancer une révolution et de gagner cette guerre qui dure depuis trop longtemps. Cinder, Scarlet, Cress et Winter réussiront-elles à battre Levana ? Le conte aura-t-il une fin heureuse ?

Pocket Jeunesse
992 pages ; 22.90€
Publié le 21 avril 2016

Winter est le quatrième et dernier tome de la saga de Marissa Meyer, les Chroniques lunaires. Et comme les trois tomes précédents, ainsi que le prequel sur Levana, il s’agit d’un coup de cœur. Des personnages encore une fois très attachants, une intrigue brillante qui se poursuit et ne manque pas de nous tenir en haleine pendant près de 1000 pages, un style simple et efficace qui fait qu’il est juste impossible de décrocher de notre lecture dès que l’on s’y plonge… aucun doute : cette saga fait partie de celles que j’ai jusque-là préféré en littérature jeune adulte.

On retrouve Cinder et ses amis à l’aube d’une révolution contre la reine Levana qui, plus terrible et terrifiante que jamais, se retrouve à deux doigts d’obtenir ce qu’elle souhaite depuis toujours : une union avec le prince Kai, et ainsi le moyen d’exercer son pouvoir non seulement sur la Lune, mais aussi sur la Terre. Cinder, dont on connait désormais la véritable identité, est prête à tout pour empêcher le règne tyrannique de Levana et reprendre, aidée par ses fidèles alliés, ce qui lui revient de droit : la couronne.

Comme dans les tomes précédents, nous retrouvons l’intrigue principale et l’ensemble des personnages que nous connaissons là où nous l’avions laissée, tout en faisant la connaissance de nouveaux protagonistes ayant leurs propres histoires mais venant compléter le tableau général. Ici, nous faisons la connaissance de Winter, qui est la belle-fille de Levana. Si vous avez lu le prequel sur la reine, vous savez très certainement les sentiments que nourrit Levana pour la Princesse. Terriblement jalouse de sa beauté non factice et surtout de l’amour que lui voue le peuple de la Lune, elle ne la porte vraiment pas dans son cœur… et ne la tolère qu’en raison des sentiments qu’elle a jadis nourrit pour le père de la Princesse. Mais les temps changent et Levana ne semble plus si sereine vis-à-vis de sa belle-fille. La menace que celle-ci représente est trop lourde… et donc à éliminer. Mais Winter a plus d’une corde à son arc et parmi elles : Jacin, son ami d’enfance, et garde de la reine.

Cela fait malheureusement trop longtemps que je l’ai lu pour vous en parler dans les moindres détails, mais il m’est resté de cette lecture un incroyable souvenir. Tout s’enchaîne à un rythme tout simplement parfait, l’action est là mais les émotions ne sont pas mises de côté, les personnages sont toujours aussi géniaux et c’est encore une fois un vrai plaisir de découvrir ceux que l’on ne connaissait pas, ou peu, tout en suivant les protagonistes des tomes précédents qui nous régalent toujours autant. Marissa Meyer a une plume tout simplement exquise qui m’a complètement embarquée dans son univers, et ce tome final, à la hauteur des précédents, m’a vraiment conquise. Avec le recul, c’est très intéressant de se rendre compte de l’évolution qu’ont connue les personnages, mais aussi l’intrigue, dans sa globalité.

En 4 tomes et un spin-off réinventant nos contes préférés, l’auteur a su créer un monde bien à elle, un monde original et très intéressant à découvrir, que ce soit dans sa construction, ses particularités, son climat politique et j’en passe. J’ai refermé ce livre avec un pincement au cœur à l’idée que ça y est, c’est bel et bien la fin de cette saga ; mais aussi avec un sourire aux lèvres, car la saga s’achève comme elle se le devait, à mon sens. Donc si je devais terminer ma chronique par un conseil à vous donner, ce serait de vous lancer (j’ai envie de dire les yeux fermés, mais ce serait un peu contre-productif, ahah) sans hésitation dans cette saga, si ce n’est pas déjà fait, ou plus particulièrement dans la lecture de ce dernier tome, si vous avez déjà eu le plaisir de lire les premiers. C’est une série qui est, à mon avis, d’une grande qualité dans son genre. En tout cas, elle remplit son job à la perfection en nous permettant de nous évader, le temps de quelques heures. D’ailleurs, j’y retournerai volontiers… !

dimanche 27 novembre 2016

In my mailbox [138]

In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C'est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque.


Source : La bibliothèque de Lilie !

Retrouvez tous les IMM français sur Lire ou Mourir !

Quoi de mieux qu'un IMM pour annoncer son retour ?? Ou en tout cas ce que j'espère être un retour... car je me suis fait avoir de nombreuses fois déjà. L'envie de chroniquer mes lectures et de partager avec vous est toujours là et l'a toujours été, mais le temps m'a terriblement manqué ces derniers mois, de même que l'envie d'allumer mon ordinateur une fois rentrée du boulot ! Ce qui fait que je vous ai un peu (beaucoup) délaissés. J'en suis vraiment désolée !

Ceci dit, j'ai terminé mon service civique de 6 mois et j'ai de nouveau beaucoup de temps libre, alors je compte bien m'en servir pour rattraper le retard que j'ai accumulé. Et ça commence avec un petit IMM avec mes dernières acquisitions !


Comme vous pouvez le voir sur la photo ci-dessus, mon butin se compose de deux romans et d'une BD. D'abord, Les mystères de Larispem T1 : Le sang jamais n'oublie de Lucie Pierrat-Pajot. Il s'agit du roman gagnant du 2e concours Gallimard Jeunesse et autant dire qu'il m'intrigue beaucoup ! 
Ensuite, Le dernier royaume T4 : Les déferlantes de givre de Morgan Rhodes. Alors cet achat, c'était plus pour compléter la saga et l'avoir en entier avant de l'entamer, car je n'ai pas encore lu les trois premiers tomes qui sont dans ma PAL... (oups !)
Et enfin, la BD : Les wonder women aussi mettent une culotte gainante de Mathou. Il s'agit de la première BD de l'auteur, que je connaissais déjà via sa page facebook Crayon d'humeur, que je vous conseille grandement. Ses dessins sont de vrais bijoux ♥

Et c'est donc tout pour le moment ! J'espère revenir très vite vers vous pour vous proposer quelques chroniques et éventuellement d'autres petits articles :) Je vous embrasse et vous souhaite de belles lectures pour la semaine qui arrive !

Bonne soirée et RDV dans la semaine !

dimanche 28 août 2016

In my mailbox [137]

In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C'est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque.


Source : La bibliothèque de Lilie !

Retrouvez tous les IMM français sur Lire ou Mourir !

Bonsoir à tous, j'espère que vous allez bien en cette fin de semaine :) Petit article pour vous présenter les deux livres qui ont rejoint ma PAL cette semaine... et il s'agit de deux acquisitions VO !


Nous avons donc, tout d'abord, Harry Potter and the Cursed Child... je suppose que tout le monde en a au moins entendu paler ? :P Il s'agit donc de la pièce de théâtre écrite par J. K. Rowling et qui fait office de suite directe au dernier tome de la saga. Même si j'appréhende un peu cette lecture, j'ai tout de même hâte de voir ce que ça va donner. Mais je ne le lirai qu'après avoir relu tous les tomes de la saga (j'en suis actuellement au cinquième), donc il va falloir attendre un peu avant d'avoir mon avis !

Puis, deuxième livre reçu : Summer days & summer nights, qui est un recueil de nouvelles édité par Stephanie Perkins... vous savez, l'auteur d'Anna and the french kiss, Lola and the boy next door et Isla and the happily ever after ? Un premier recueil était sorti, My true love gave to me (Minuit ! en français), qui présentait 12 nouvelles romantiques sur un fond hivernal / festif. Eh bien, ce nouveau recueil reprend le même principe, mais avec 12 nouvelles romantiques estivales, cette fois. Et j'ai bien hâte de les découvrir. Je sens la lecture mignonne à souhait ;)

Voilà pour cette semaine ! Qu'avez-vous reçu / acheté de votre côté ?

Bon dimanche & belles lectures à tous !

dimanche 21 août 2016

In my mailbox [136]

In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C'est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque.


Source : La bibliothèque de Lilie !

Retrouvez tous les IMM français sur Lire ou Mourir !

Bonsoir à vous ! Je vous retrouve aujourd'hui pour un nouvel IMM bien chargé puisqu'il récapitule tous les livres reçus et achetés depuis le mois de juin... et oui, ça commençait à faire longtemps ;) J'ai tenté de compenser mon manque d'assiduité en vous offrant une vue d'ensemble, mais il se peut que j'ai oublié quelques acquisitions. Si c'est le cas... tant pis ^^ (oups !)


On commence cet IMM par un sacré butin obtenu un dimanche, dans un vide-grenier tout bête... pas moins de 18 livres achetés à un même monsieur qui est passé au numérique ! Parmi ces livres, on a les 15 premiers tomes de L'épée de vérité de Terry Goodkind, un prequel à la saga, Dette d'os, un autre livre du même auteur, La loi des neuf, et une intégrale : Les lames du roi de Dave Ducan.


Mais ce n'est pas tout : j'ai aussi gagné plusieurs concours qui m'ont permis d'acquérir L'instant précis où les destins s'entremêlent, d'Angélique Barbérat (chez Little-A Read), trois livres de Sophie Jomain (chez Place-to-be) et A court of thorns and roses de Sarah J. Maas (sur la page facebook French Readers) ; et je me suis offert quelques autres bouquins plus ou moins récemment : Le secret de l'inventeur T2 : Le secret du magicien d'Andrea Cremer (après avoir lu et beaucoup aimé le premier tome, que je dois encore chroniquer, d'ailleurs...), BAD T1 : Amour interdit de Jay Crownover, Et soudain tout change de Gilles Legardinier (après avoir dévoré Demain, j'arrête !) et Le secret de la manufacture de chaussettes inusables d'Annie Barrows (après être tombé sous le charme du Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates de la même auteur, que je dois aussi chroniquer bientôt).

Et voilà ! Je vous l'avais dit, qu'il serait chargé ^^ Connaissez-vous ces titres ? Les avez-vous lu ?? Je suis curieuse, n'hésitez pas à partager vos expériences de lecture... ainsi que vos dernières réceptions :)

Bonne semaine à tous et à très vite !

vendredi 19 août 2016

Demain j'arrête ! de Gilles Legardinier


Résumé :

Et vous, quel est le truc le plus idiot que vous ayez fait de votre vie ? Au début, c’est à cause de son nom rigolo que Julie s’est intéressée à son nouveau voisin. Mais très vite, il y a eu tout le reste : son charme, son regard, et tout ce qu’il semble cacher… Parce qu’elle veut tout savoir de Ric, Julie va prendre des risques de plus en plus délirants…



Pocket
408 pages ; 7.80€
Publié le 04 avril 2013


Ah la la, ce livre, mais ce livre ! Qu’est-ce que je l’ai aimé ! On ne peut pas faire plus excentrique que Julie, et quelques gentils clichés m’ont, j’avoue, fait lever les yeux au ciel… mais à côté du bien que cela m’a fait, ce n’est rien, absolument rien. Cette histoire n’est pas crédible de A à Z mais elle fait un bien fou et c’est tout ce que je lui demandais. Depuis, je fais la chasse aux livres de Gilles Legardinier car j’en veux encore et encore.

Quand Julie voit le nom de son nouveau voisin sur la boîte aux lettres de celui-ci, une étrange obsession la pousse à vouloir absolument le rencontrer, et vite. Elle se met à espionner son courrier pour en apprendre d’avantage sur lui, elle fait le guet devant sa porte pour ne pas le louper… bref, elle se met dans des situations impossibles pour enfin découvrir le visage qui se cache derrière le fameux nom de Ricardo Patatra. Et quand cela arrive enfin, eh bien, ça ne lui suffit pas : elle doit le revoir, quitte à monter une histoire de toutes pièces pour forcer le destin et précipiter leurs retrouvailles.

Julie est, comme je le disais plus haut, l’un des personnages les plus excentriques que j’ai pu suivre. Elle est excessive, un peu (beaucoup) folle, et n’hésite pas à se mettre dans des situations rocambolesques pour arriver à ses fins. Du coup, la suivre, c’est assister à une série de phénomènes peu crédibles, très gros, qui pourraient bien nous lasser mais qui m’ont personnellement beaucoup fait rire. Je sais que ça ne se passe jamais comme ça dans la vraie vie (et heureusement, parce que parfois… !) mais je me fichais complètement de ce manque de réalisme. J’avais juste envie de continuer à lire les aventures de Julie et de tout le beau monde qui l’entourait. Parce que finalement, ce livre était exactement ce dont j’avais besoin au moment où je l’ai commencé : un vrai bol d’air frais, un pur concentré d’humour.

Gilles Legardinier a une plume bien sympathique et c’est très certainement ce qui fait sa force. Ses petites références aux chats m’ont fait comprendre pourquoi ses couvertures mettaient en scène mes p’tites boules de poil préférées, mais au-delà de ça, la narration de Julie était tout simplement exquise. Je n’ai pas compté le nombre de fois où j’ai ri devant mon livre, me sentant obligée de faire une pause pour partager les réflexions de ce personnage avec mon chéri, qui lui aussi en a souri. Mais si l’humour est omniprésent, le reste vaut aussi le détour, à commencer par la ribambelle de personnages qui entourent Julie. Ils ont des personnalités différentes, des histoires uniques à partager, des qualités comme des défauts… et la grande majorité de ces personnages m’a complètement séduite. Que ce soit Julie ou ses amis, tous sont terriblement humains, adorables et attachants. La vie de notre héroïne peut au départ s’apparenter à un gentil fiasco, mais c’est en fait une belle histoire d’amour dans tous les sens du terme, d’amitié (ce thème étant omniprésent), d’entraide, de soutien… et de vie, tout simplement. Le genre d’histoires qui regorgent d’espoir, nous font aimer les gens et nous donnent envie de faire ce qu’il faut pour être heureux et oser – oser pour s’épanouir, se trouver. Comme abandonner un bon emploi à la banque pour travailler dans une boulangerie, par exemple ;)

Ma chronique est sûrement un peu décousue, et peut-être incomplète, mais l’essentiel est là : ce livre fait du bien. Il est génial non pas parce qu’il met en scène une intrigue fantastique et incroyablement originale, mais parce qu’il présente des situations et des personnages qui nous mettent du baume au cœur et que l’on n’a pas envie de quitter. Si vous avez le moral dans les chaussettes, que vous êtes fatigués, que ça ne va pas fort ou que vous avez tout simplement envie d’une lecture rapide, sans prise de tête, qui vous fera sourire et même rire – alors ce livre est fait pour vous. En fait, je crois que ce livre est un peu fait pour tout le monde, à un moment ou à un autre de sa vie. A lire (et à relire ?) sans modération !